KO Series #44-H: $250K Gtd [8-Max]. $320 buy-in : Débute dans

19 heures
7 minutes
53 secondes
Inscrivez-vous maintenant
Close

Poker School

Jouer différentes mains après le flop

Dans cette rubrique, nous vous expliquons comment jouer différentes mains avec le flop et abordons notamment les points suivants :

Après le premier tout de mise vient le flop, ou les trois premières cartes communes. C'est là que la partie de poker commence vraiment. Ces trois cartes vont-elles vous rapporter des jetons ? Devez-vous attendre le tournant et la rivière ou sortir tant qu'il en est encore temps ?

Quelle est la valeur de votre main ?

La première chose à déterminer, c'est si le flop a amélioré votre main ou non. Si la réponse est oui, vous allez devoir comprendre la force des diverses mains de poker afin de savoir utiliser la vôtre de façon à ce qu'elle vous rapporte le maximum.

Ace-high

Elle n'est pas aussi extra qu'elle en a l'air. Si personne ne mise après le flop, il se peut qu'elle vous aide à passer cette étape. Si vos adversaires ont l'air confiants, couchez-vous.

Double paire

Vous retrouver avec une double paire après le flop peut être bien, mais n'oubliez pas que vos adversaires peuvent également utiliser ces cartes. Misez vite avant qu'ils n'en aient l'occasion.

Brelan

Avoir un brelan après le flop est une très bonne chose. Mais encore une fois, vous devez agir vite avant que quelqu'un ne fasse une couleur ou une quinte.

Quinte

Une quinte bien déguisée (que le flop ne laisse pas supposer), c'est bien, mais pas si votre adversaire a une couleur ou un full. Encore une fois, vos chances de gagner sont meilleures après le tournant et la rivière. Si le flop contient des cartes consécutives, votre quinte est évidente, et beaucoup plus difficile à jouer.

Couleur

C'est une très bonne main, mais n'oubliez pas qu'un flop de cartes suited donnera également un avantage à votre adversaire. Donc, à moins que vous n'ayez l'as (dans le cas de deux couleurs, la meilleure carte gagne), cela pourrait être une bonne idée de parler et de suivre.

Full

Si vous avez un full grâce au flop, vous pouvez vous permettre d'aller lentement. Il est peu probable que vous ayez une main plus haute, alors ralentissez le rythme et laissez les mises se constituer. Mais continuez à ouvrir l'oeil, parce que s'il se passe quelques chose de plus important, vous pourriez prendre un méchant coup.

Carré

Virtuellement imbattable, mais aussi très dur à dissimuler. C'est en misant peu que vous aurez les meilleures chances, laissez les adversaires constituer leur main, et attendez.

Quinte flush

Avec cette main, personne ne peut vous battre. Le truc, c'est de laisser vos adversaires croire qu'ils le peuvent... ou vous n'en tirerez pas grand-chose.

Tirer des mains : en valent-elles la peine ?

Il existe une autre possibilité : vous pouvez "tirer" une main. Cela veut dire qu'il ne vous manque qu'une carte pour constituer une main forte comme une couleur ou une quinte, selon ce qui se passe au tournant ou à la rivière. Il est temps de laisser la cote décider.

Si vous n'avez qu'un tirage de quinte ou de couleur, et que l'on vous demande de miser 20% ou plus de la valeur du pot, couchez-vous. Les chances de réussir votre tirage sont rarement supérieures à 35%, ça ne vaut donc pas la peine.

Mais avec une main avec combinaison (comme une paire et un tirage de couleur ou une quinte et un tirage de couleur), ce n'est pas pareil. Avec ces mains, vous pouvez suivre de grosses mises, relancer de manière agressive ou même tout miser si vous en avez besoin. Vos chances de gagner au moment de la rivière sont de 50-50 à ce moment-là, donc ça vaut la peine de tenter le coup.

Que miser et quand

Si vous misez avant le flop, vous devez, la plupart du temps, continuer ou faire un "continuation bet". Même si vous n'avez pas amélioré votre main (manqué le flop), votre confiance devrait inciter d'autres joueurs à se coucher. Et s'ils ne le font pas, votre main pourrait s'améliorer au tournant.

Si vous n'êtes pas celui qui a relancé avant le flop, vous devez parler (passer votre tour de mise), et laisser le joueur qui a relancé miser d'abord. Vous pourrez ensuite relancer.

Si vous êtes celui qui a relancé avant le flop, vous aurez besoin d'une quinte ou d'une couleur pour sur-relancer. Autrement, si d'autres joueurs commencent à miser ou à relancer, couchez-vous.

Combien dois-je miser ?

Après le flop, la mise de départ habituelle est égale aux deux tiers de la taille du pot (le total de ce qui a déjà été misé). Donc, si le pot est de 9 $, vous devez miser environ 6 $. Si vous voulez sur-relancer, vous devez viser une mise de deux fois et demi le montant de la mise du joueur précédent. Donc, si celui-ci mise 6 $, vous devez relancer de 15 $. S'il sur-relance, vous devez tout miser.

La clé, c'est d'éviter de trop miser, à moins d'être tout à fait sûr d'avoir la meilleure main. Au poker, si vous vous couchez au bon moment, c'est presque comme si vous gagniez. Alors si les choses ne se passent pas comme le souhaitiez, il est préférable de sortir rapidement du jeu.

Les autres façons dont le flop peut vous aider

Jouer après le flop n'a pas qu'à voir avec le type de main que vous avez, mais aussi avec les mains que vos adversaires peuvent avoir. C'est quelque chose que vous pouvez utiliser à votre avantage.

Disons que le flop est une suite de cartes basses de la même couleur (famille). Cela ne vous est d'aucune utilité, mais vos adversaires ne le savent pas. Si vous misez avec assurance, ils supposeront que vous avez une couleur et ils se coucheront, même si vous n'avez rien et qu'ils ont une double paire.

En tant que débutant, c'est quelque chose que vous ne devriez faire que rarement. La plupart du temps, vous cherchez à avoir la meilleure main et à faire payer les autres joueurs pour le voir en les faisant suivre vos mises.

Pourquoi la place où vous êtes compte

La majorité du temps, les risques que vous prenez dépendent de la place que vous occupez. Disons que vous êtes sur le bouton et que le flop contient un as. Vous avez un as dans vos cartes fermées, ce qui a l'air d'être bien pour vous... à moins que quelqu'un d'autre n'ait un as, ou quelque chose de mieux, comme une couleur. Si tout le monde parle, il y a des chances que vos adversaires n'aient rien de tout ça. Donc, vous avez probablement la meilleure main, du moins si vous jouez une partie de bas niveau, où il est rare que les joueurs bluffent.